Le « fait maison » a le vent en poupe depuis l’apparition du phénomène « Do it yourself ». Le domaine du cosmétique est l’un des premiers concernés, d’autant plus que certains ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques industriels sont souvent pointés du doigt pour leurs effets néfastes, avérés ou supposés, sur la santé. Les cosmétiques faits maison font un grand nombre d’adeptes grâce à leur caractère sain et bio, précisément. Toutefois, quelques points essentiels sont à prendre en considération pour que le produit réalisé offre les qualités voulues.

 

Les cosmétiques faits maison économiques et bio

 

Réaliser ses produits cosmétiques chez soi en suivant une recette cosmétique offre tout d’abord, l’avantage de la personnalisation. D’ailleurs, bon nombre d’ingrédients peuvent être trouvés facilement, entre autres les huiles essentielles. Mais le premier – et non des moindres – avantage d’un produit cosmétique fait maison est la possibilité d’en connaître les principes actifs. Un produit DIY est sans produit chimique, sans paraben.

 

Les principaux ingrédients peuvent être choisis bio. Par ailleurs, les cosmétiques industriels n’auraient pas tous les effets escomptés. En effet, les quantités de principes actifs affichés sur ses produits ne seraient pas exactes. Nombreux sont par exemple les produits industriels dilués à l’eau avec une faible quantité d’eau florale.

 

Par ailleurs, fabriquer soi-même ses produits cosmétiques revient moins cher que d’acheter un produit industriel. Les ustensiles se cuisine peuvent suffire pour le processus de fabrication, d’autant plus que les principaux ingrédients ne coûtent pas cher.

 

Fabriquer des produits cosmétiques chez soi est une activité ludique. En suivant des cours de préparation en ligne, des formations, il est possible d’acquérir de nouvelles recettes, et d’ajouter une touche personnelle au produit avec les ingrédients de son choix.

 

Des précautions à prendre en fabriquant ses cosmétiques maison

 

Il faut choisir les ingrédients en fonction de quelques paramètres : de son type de peau et de l’effet souhaité après application. Toutes les huiles essentielles ne sont pas tolérées par tous les types de peaux par exemple. Par ailleurs, les personnes allergiques aux noix et aux fruits à coques ne doivent pas utiliser des produits dérivés de la noix comme l’huile d’amande douce. Il est également important de suivre à la lettre la recette cosmétique choisie pour éviter les surdosages.

 

C’est surtout valable pour les huiles essentielles pures qui sont par nature très concentrées et dont les principes actifs sont accentués. Par ailleurs, l’hygiène doit être stricte lors de la fabrication. L’endroit et le matériel utilisés doivent parfaitement propres. Il est enfin d’usage de réaliser un petit test dermatologique avant l’utilisation du produit fini en appliquant une petite couche sur la peau : sur le pli du coude par exemple. Si la peau réagit avec des rougeurs ou des gonflements, il est conseillé de consulter un médecin.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *